NeuchâtelNeuchâtel

Les cantons du Jura et de Neuchâtel ont une convention intercantonale relative à la protection des données et à la transparence. Elle est entrée en vigueur en 2013.

Convention intercantonale relative à la protection des données et à la transparence dans les cantons du Jura et de Neuchâtel (CPDT-JUNE) des 8 et 9 mai 2012

Statut constitutionnel ?Neuchâtel: oui
Jura: non Articles de la loi
Loi en vigueur depuis1er janvier 2013
LiensLien à la convention
Préposé à la transparenceChristian Flueckiger
Préposé à la protection des données et à la transparence Jura Neuchâtel
Tél. 032 420 90 90
Fax 032 420 90 91
e-mail
site-web

Demander accès au canton Neuchâtel


Contributions au blog canton Neuchâtel

14. août 2019«Notre bataille a permis de lancer un signal»
02. janvier 2019Les nominés du Prix Transparence 2018
24. février 2018La Maison des Cantons songe à plus de transparence
02. juin 2015Communes, Eglises, administrations : consultation de dossiers dans les cantons
29. janvier 2012La Loterie romande fait enfin preuve de transparence

Histoires sur la transparence de ce canton Neuchâtel

Sarah Massy, RTN, 20.12.2019

HNe : 150\'000 francs pour l’ancien Conseil d’administration

Les quatre anciens membres du Conseil d'administration de l'Hôpital neuchâtelois (HNE) ont reçu au total 150 000 francs d'indemnités de départ; 100 000 francs vont à l’ancienne présidente. C'est ce que révèle la convention conclue entre le Conseil d’Etat neuchâtelois et les ex-administrateurs de l’hôpital public, obtenue par RTN et Arcinfo grâce à la loi sur la transparence. Leur mandat devait officiellement se terminer fin 2021, mais le gouvernement a décidé d’avancer la date à fin octobre 2019 et de nommer le nouveau Conseil d'administration pour piloter le Réseau hospitalier neuchâtelois, qui a succédé à l’HNE. Ces versements closent une procédure juridique entamée par les administrateurs de l’HNE qui contestaient la fin anticipée de leur engagement. 

Lien vers un contenu journalistique

Roland Gamp, Martin Stoll, Sonntagszeitung, 28.10.2018

Lehrer trotz sexueller Übergriffe nicht am Radar

95 Pädagogen stehen auf der schwarzen Liste der Erziehungsdirektorenkonferenz (EDK). Auf ihr landen Lehrerinnen und Lehrer, denen die Unterrichts-Berechtigung meist wegen Sexualdelikten entzogen wurde. Die «Sonntagszeitung» stellte, unterstützt von Öffentlichkeitsgesetz.ch, mehrere Zugangsgesuche. Erstmals macht die EDK die Liste anonymisiert zugänglich. Der Einblick offenbart, dass einige Kantone auch schwere Fälle nicht melden.

Télécharger un article

Plus d’histoires

Julien Chiffelle, RTS La Première, 08.07.2018

Le rapport sur les dysfonctionnements au centre de Perreux (NE) dévoilé

En 2013, le centre pour requérants d’asile de Perreux (NE) fait la Une en Suisse romande: l’établissement est le théâtre de rixes, relations privilégiées entre résidents et personnel. Le rapport d’enquête est resté plus de cinq ans entre les mains du gouvernement neuchâtelois. Après le verdict du Tribunal fédéral, la RTS et le Matin Dimanche ont finalement obtenu le document en vertu de la loi sur la transparence.

Lien vers un contenu journalistique Télécharger un document publié

Camille Krafft, Le Matin Dimanche, 08.07.2018

Un rapport enfin rendu public confirme que la directrice du Centre de Perreux (NE) avait dérapé avec des requérants

En 2013, le centre pour requérants d’asile de Perreux (NE) fait la Une en Suisse romande: l’établissement est le théâtre de rixes, relations privilégiées entre résidents et personnel. Le rapport d’enquête est resté plus de cinq ans entre les mains du gouvernement neuchâtelois. Après le verdict du Tribunal fédéral, la RTS et le Matin Dimanche ont finalement obtenu le document en vertu de la loi sur la transparence.

Télécharger un article Télécharger un document publié

Kevin Gertsch, Dimitri Zufferey, Cecilia Mendoza, RTS Le 19h30, 12.09.2017

Jusqu à 275 000 francs par an, ce que gagnent les maires de Suisse romande

Le syndic de Sion, Philippe Varon, reçoit près de 275 000 francs par année. C’est nettement plus que Rémy Pagani, son homologue de Genève – ville pourtant six fois plus grande. Invoquant la loi sur la transparence, la RTS a demandé aux maires et syndics de 769 communes romandes de dévoiler leurs salaires annuels: les journalistes ont constaté des différences flagrantes. Les données récoltées ont permis de mettre sur la table la question des salaires des maires et syndics.

Lien vers un contenu journalistique