Ce que nous voulons

Loitransparence.ch s’engage en faveur d’une application cohérente de la législation suisse sur la transparence. Pour une société libre telle que la nôtre, l’accès sans obstacles aux informations officielles est un bien précieux.

Loitransparence.ch contribue à intégrer la législation sur la transparence dans les routines professionnelles des journalistes. Nous sensibilisons, suggérons, et mettons les journalistes en réseau .

Loitransparence.ch  transmet un savoir-faire et soutient les journalistes dans leur travail. Nous offrons un accès rapide aux textes de lois sur la transparence et les autorités impliquées.


Une information authentique, non filtrée

Grâce au travail des journalistes, des débats naissent, les activités du gouvernement et de l’administration passées au crible, les dysfonctionnements mis à jour, les errements dénoncés. Les législations sur la transparence offrent aux journalistes la possibilité de se procurer des informations non-filtrées, authentiques.

Disposant d’un outil informatique pour rédiger des demandes d’accès, d’une ligne directe fournissant des conseils en ligne, nous soutenons les journalistes dans leur quête de documents publics. Nous leur fournissons des renseignements sur la façon efficace de déposer une demande d’accès afin qu’elle aboutisse. Nous les encourageons à prendre au sérieux le rôle de «chiens de garde» dans notre Etat.

Nous braquons nos projecteurs sur l’administration. Au 1er juillet 2006, la loi sur le principe de la transparence dans l’administration (abrégée LTrans) est entrée en vigueur, marquant un vrai changement de paradigme pour l’administration fédérale. Désormais, le droit au secret n’existe plus dans l’administration que dans certains cas bien définis. La loi sur la transparence permet aux citoyennes et citoyens et par conséquent aux journalistes d’accéder en principe à tous les documents. Pour les médias visant la qualité, cet instrument de travail recèle un potentiel que nous souhaitons exploiter.

Nous informons les journalistes sur la jurisprudence et les pratiques juridiques, et répercutons les révélations apportées grâce à cette loi. Notre site web sert de forum pour échanger idées et expériences dans ce domaine.


Répandre l’idée de transparence 

Par rapport à d’autres pays européens, on fait en Suisse relativement peu de demandes pour accéder à des documents officiels. La pratique est de la sorte peu développée dans notre pays. Certains secteurs de l’administration n’ont pas encore intégré l’impératif de la transparence dans leurs procédures et habitudes.

Pour développer la transparence en Suisse, il faut que des citoyens déposent des demandes et combattent les résistances de l’administration. Loitransparence.ch est parrainé par les intervenants de la branche des médias: la Conférence de rédactrices et rédacteurs en chef et l’Union des journalistes du Palais fédéral (UJP) soutiennent notre action.


Eclairer les coins les plus sombres de l’administration

Loitransparence.ch observe comment les autorités appliquent la loi. Nous critiquons toute autorité qui ne respecte pas la liberté de la presse en limitant la transparence. Nous citons nommément les autorités pouvant être considérées comme des modèles de transparence, celles qui ont compris que la transparence renforce la confiance accordée à leur activité. Nos utilisatrices et utilisateurs peuvent évaluer le travail de l’administration à chaque demande déposée: la transparence a-t-elle été accordée rapidement, de manière professionnelle? Lorsque des autorités refusent sans raison de fournir accès aux documents demandés, nous nous battons, si nécessaire jusque devant la justice, pour obtenir cet accès.

Pour que la transparence puisse se faufiler jusque dans les moindres recoins de l’administration, loitransparence.ch a mis en place une «whistleblower-line» autrement dit une page du site réservée à celles et ceux qui désirent signaler des documents peu connus qui devraient être mis en lumière publiquement. Nous servons ainsi pour la Suisse de «Legalleaks» et demandons ensuite à avoir accès aux documents signalés par la voie légale et les publions.