Catégorie: Administration fédérale

La communication au compte-gouttes de la Confédération

Conférence de presse à Berne: les journalistes sont insatisfaits du travail d’information de l’administration fédérale, selon un sondage. (Photo: Keystone/Anthony Anex)

Par Anna Wanner. A quelles conditions Philipp Morris peut-il promouvoir les produits du tabac avec le sceau de la Confédération? Combien de millions ont été coulés pour les cautionnements de la flotte maritime?

 

Pour répondre à ces questions, l’administration fédérale est la mieux placée. Selon la loi fédérale sur le principe de transparence, elle est tenue d’octroyer à toute personne l’accès aux documents officiels. En théorie.

Plus d’informations…


Toujours plus d’enquêtes réalisées grâce à la loi

Ces dernières années, 40 rédactions ont travaillé avec les lois sur la transparence.

Par Martin Stoll. De plus en plus d’articles et émissions sont réalisés grâce aux lois sur la transparence fédérale et cantonales. Entre 2015 et 2018, leur nombre a triplé.

Loyers modérés accordés à des personnalités, prix arbitraire des médicaments, vols spéciaux « camouflés » pour le renvoi de requérants: ces dernières années, les journalistes ont révélé au grand jour des affaires d’envergure, des incidents délicats ou embarrassants émanant de tous les niveaux administratifs suisses.

Plus d’informations…


Viola Amherd prend la transparence la sérieux

Viola Amherd veut mettre l’armée au diapason de la transparence. (Photo: Urs Flueeler/Keystone)

Par Martin Stoll. La nouvelle ministre de la défense veut que le principe de transparence soit mieux appliqué au sein de son département. Une enquête interne est en cours et de premières mesures devraient suivre.

Tout juste deux mois après son entrée en fonction, Viola Amherd a demandé de vérifier comment la transparence était respectée par les offices du département de la défense (DDPS). Certains, comme Armasuisse et le service de renseignement de la Confédération, ont été la cible de vives critiques pour leur manque de transparence. 

Plus d’informations…


Les dossiers administratifs suscitent un intérêt accru

Le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence Adrian Lobsiger (à droite) et son adjoint Marc Buntschu : « Une influence positive sur la politique d’information. » (Photo Keystone/Peter Schneider)

Par Martin Stoll. L’an dernier, les autorités fédérales ont été confrontées à un nombre record de requêtes de consultation de documents. Avec 647 demandes, leur nombre a presque triplé depuis 2009.

Le Préposé fédéral à la transparence, Adrian Lobsiger, dresse un bilan positif dans son rapport annuel : pour lui, l’évolution vers une administration fédérale plus ouverte et transparente progresse. Et il est réjouissant que la Loi sur la transparence exerce « une influence positive sur la politique d’information active des autorités fédérales ».

Plus d’informations…


«Le mercure est une véritable histoire à tiroirs»

 

Son métier l’amène à utiliser souvent les lois sur la transparence: le recherchiste Dimitri Zufferey.

MAKING-OF Le recherchiste de la RTS Dimitri Zufferey s’est battu durant quatre ans pour obtenir le rapport historique sur le mercure en Valais. «Le sujet figure depuis sur l’agenda politique», souligne-t-il.

Le scandale de la pollution au mercure dans le canton du Valais par l’entreprise Lonza commence en 2011, lorsque le quotidien Le Temps écrit les premiers articles à ce sujet. En 2014, l’équipe de l’émission «Temps Présent», dont fait partie Dimitri Zufferey, demande aux autorités un rapport historique d’investigation datant de 2011.

Plus d’informations…