Catégorie: Administration fédérale

Les fonds des centrales financent la crise du climat

L’argent pour le démantèlement des centrales nucléaires est investi dans des fonds. Ici un collaborateur de Mühleberg, récemment mise à l’arrêt. (Photo: Keystone/Peter Klaunzer)

Par Marcel Hänggi. Les exploitants de centrales nucléaires doivent thésauriser des milliards pour la décontaminatin future des sites. Un coup d’œil dans le portefeuille des fonds de désaffectation montre où cet argent est placé.

Pour une enquête en lien avec l’arrêt de la centrale de Mühleberg, je me suis demandé comment les exploitants des centrales nucléaires investissaient les milliards qu’ils doivent mettre de côté pour le démantèlement des sites et l’élimination des déchets radioactifs: placent-ils l’argent dans une économie durable?

Plus d’informations…


Les nominés du Prix Transparence 2019

Les journalistes romands et alémaniques n’ont jamais réalisé autant d’enquêtes à l’aide d’une loi sur la transparence. Les meilleures contributions ont été retenues pour le Prix Transparence.

 

En 2019, les journalistes de 31 rédactions se sont battus pour avoir accès à des informations avec lesquelles ils et elles ont réalisé 66 histoires saisissantes (49 en 2018). Le comité et le secrétariat de Loitransparence.ch ont sélectionné les dix meilleures contributions. Un jury d’experts tranchera.

 

 

 

Nina Blaser
Anielle Peterhans

SRF,
30 janvier 2019

L’émission de télévision de la SRF «Rundschau» a demandé des documents sur la négociation des prix entre l’OFSP et l’entreprise Roche pour le médicament anticancéreux «Perjeta». Les dossiers révèlent un obscur jeu de pouvoir. Roche réclamait d’abord 3950 francs par emballage. L’OFSP, lui, ne voulait pas dépasser 1850 francs. Roche a tenté de négocier un «prix de vitrine», selon un expert: «Plus le prix suisse est élevé, plus l’on peut exiger un prix élevé à l’étranger.»

Plus d’informations…


Loitransparence.ch reçoit un prix spécial

Séance du comité de Loitransparence, récompensée pour son action en faveur des institutions. (Photo: Raphael Moser)

Le magazine «Schweizer Journalist» a attribué à Loitransparence.ch une distinction spéciale pour son action «majeure en faveur du journalisme et de l’Etat». Ce prix est décerné pour la première fois.

 

Loitransparence.ch a permis de faire la lumière sur beaucoup de coins sombres de l’administration ces huit dernières années. «Il n’y a pas que le journalisme qui profite de son action, mais aussi les institutions», souligne le communiqué. Le prix récompense des confrères et consoeurs «qui ont particulièrement rendu service à notre cause».

Plus d’informations…


La communication au compte-gouttes de la Confédération

Conférence de presse à Berne: les journalistes sont insatisfaits du travail d’information de l’administration fédérale, selon un sondage. (Photo: Keystone/Anthony Anex)

Par Anna Wanner. A quelles conditions Philipp Morris peut-il promouvoir les produits du tabac avec le sceau de la Confédération? Combien de millions ont été coulés pour les cautionnements de la flotte maritime?

 

Pour répondre à ces questions, l’administration fédérale est la mieux placée. Selon la loi fédérale sur le principe de transparence, elle est tenue d’octroyer à toute personne l’accès aux documents officiels. En théorie.

Plus d’informations…


Toujours plus d’enquêtes réalisées grâce à la loi

Ces dernières années, 40 rédactions ont travaillé avec les lois sur la transparence.

Par Martin Stoll. De plus en plus d’articles et émissions sont réalisés grâce aux lois sur la transparence fédérale et cantonales. Entre 2015 et 2018, leur nombre a triplé.

Loyers modérés accordés à des personnalités, prix arbitraire des médicaments, vols spéciaux « camouflés » pour le renvoi de requérants: ces dernières années, les journalistes ont révélé au grand jour des affaires d’envergure, des incidents délicats ou embarrassants émanant de tous les niveaux administratifs suisses.

Plus d’informations…