Catégorie: Ailleurs dans le monde

Strasbourg cimente le droit à la transparence

 

Les autorités hongroises doivent expliquer publiquement le traitement réservé aux détenus : ici, la prison de Vác. La Hongrie doit lever le voile sur le traitement de ses détenus : ici, la prison de Vác.

Par Martin Stoll. L’administration doit mettre ses informations à disposition du public pour permettre le débat au sein de la société. Tel est l’avis de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) formulé dans un arrêt qui ouvre des perspectives. Il renforce la position des journalistes et autres « public watchdogs ».

C’est le Comité Helsinki hongrois qui a fait valoir ses arguments. Cette ONG se bat pour les droits des requérants d’asile et surveille la situation des droits de l’homme au sein de la police et des instances d’enquête. Par le passé, des représentants de la sécurité hongroise ont été sans cesse sous le feu des critiques pour maltraitance envers des personnes en fuite ou SDF et pour les avoir empêchées d’accéder aux procédures légales.  Plus d’informations…


La France donne accès à ses données numériques

L’équipe de «Etatlab» prépare l’administration française à l’ouverture de ses données.

A la fin de l’année, le portail data.gouv.fr sera en fonction: toutes les données de l’administration française seront alors libres d’accès gratuitement.

Une équipe de concepteurs travaille en ce moment d’arrache-pied pour mettre en oeuvre la stratégie de transparence des données. Le gouvernement français a sollicité tous les ministères et autres institutions gouvernementales pour qu’ils rendent disponibles autant d’informations que possible. Plus d’informations…


«D’un point de vue démocratique, c’est honteux»

L’organisation anticorruption Transparency International critique le fait que le texte du controversé accord fiscal avec la Suisse n’a pas été rendu public.

«D’un point de vue démocratique, il est honteux que le projet d’accord reste secret», a déclaré la présidente de Transparency Deutschland, Edda Müller. En raison de l’importance de cet accord, il aurait dû être possible pour tous les responsables politiques et toutes les personnes intéressées de discuter du contenu avant la signature, a ajouté Mme Müller. Plus d’informations…


Ruée record sur les documents administratifs de l’Union européenne

Depuis 2000, les demandes d'accès à des documents de la Commission de l'UE ont passé de 450 à 6361. (Photo: Keystone).

Les citoyens européens exigent toujours davantage l’accès aux documents de la Commission européenne. En dix ans, les demandes ont explosé

L’intérêt des citoyens européens pour le travail de la Commission de l’UE augmente constamment et s’étend à des domaines toujours plus larges. C’est la conclusion du récent rapport annuel sur l’accès public aux documents administratifs de l’UE. Le nombre de demandes a augmenté de 18% en 2010. Plus d’informations…