Jour: making-of

«C’est un moyen de pression extrêmement efficace»

Pour le journaliste zurichois Martin Sturzenegger, la loi est un instrument qui permet d’accéder à des infos exclusives.

MAKING-OF Le service social de Dübendorf (ZH) fait couler de l’encre depuis 2016. Martin Sturzenegger du «Tages-Anzeiger» a enquêté des années sur l’affaire et a fait appel à la loi sur la transparence.

 

 

Personnel insultant, surveillance par des détectives: le service social de la commune zurichoise de Dübendorf est englué dans un climat de travail malsain depuis des années. Les recherches de Martin Sturzenegger ont mis au jour de graves manquements, ébranlant la scène politique régionale. 

Plus d’informations…


«La loi permet de découvrir des faits surprenants»

Lucien Fluri est convaincu de l’importance de la loi sur l’information au niveau local. (Photo: Florian Spring)

MAKING-OF Grâce à la loi sur la transparence, Lucien Fluri a réalisé des enquêtes pour la «Solothurner Zeitung», contraignant la politique à agir. Il évoque l’importance de cet instrument pour le journalisme local.

Registre de fauteurs de trouble, salaires des médecins et rémunérations dans les crèches: les sujets sur lesquels Lucien Fluri a enquêté montrent que le principe de transparence peut aussi avoir une portée au niveau local.

Plus d’informations…


«La résistance des autorités m’a surprise»

Elle exige plus de transparence des autorités: la journaliste Célia Bertholet.

MAKING-OF Enquêtant sur la participation de Rolex au futur campus de Bienne, la journaliste Célia Bertholet a demandé le contrat entre l’entreprise horlogère et le canton de Berne. Mais le document est scellé par une clause.

 

A l’automne 2023, la Haute école spécialisée bernoise (BFH) ouvrira un campus à Bienne. Le projet coûte 233 millions de francs au canton. La salle dédiée aux événements est, elle, financée par Rolex. Lorsque Célia Bertholet, journaliste à la radio biennoise Canal 3, demande le contrat entre l’entreprise et le canton, elle déchante: le document ne peut pas être rendu public.

Plus d’informations…


Sur les traces d’un poison nommé PCB

Déterminée à en savoir plus sur les PCB: la journaliste Stefanie Hablützel.

MAKING-OF Pour son enquête sur les PCB, un produit toxique, la journaliste grisonne Stefanie Hablützel a demandé un rapport de l’office cantonal de l’environnement. Avec des informations cruciales à la clé.

En 2016, le barrage grison Punt dal Gall subit une panne pendant des travaux d’assainissement. Suite à l’incident, de la peinture antirouille contenant des PCB, une substance cancérigène, se déverse dans le Spöl. Enquêtant sur le cas, la journaliste Stefanie Hablützel demande à voir un rapport du canton, faisant appel à la loi grisonne sur l’information.

 

Plus d’informations…


«Notre bataille a permis de lancer un signal»

La journaliste Camille Krafft s’est battue pour que le contenu d’une enquête soit révélée au grand jour.

MAKING-OF En 2013, le centre pour requérants d’asile de Perreux (NE) fait la Une à cause d’incidents graves. La journaliste Camille Krafft est allée jusqu’au Tribunal fédéral pour consulter le rapport d’enquête.

Rixes, relations privilégiées entre résidents et employés, insalubrité : le ministère public neuchâtelois ouvre une enquête pénale en 2013 contre huit collaborateurs du centre, dont la directrice. Puis le Conseil d’Etat demande un rapport d’enquête administrative pour élucider les faits. Mais les conclusions doivent rester secrètes.

Plus d’informations…