Rôle d’aiguillon

Découvre comment, grâce aux lois sur la transparence, les médias rendent publics les flops de l’administration.

Vers les exemples >>

Cauchemar
des barons locaux

Les lois cantonales sont des instruments puissants.
Nous t’expliquons leurs subtilités
clairement et simplement.

Vers les législations >>

Ouvrez le coffre fort

Sans forcer: grâce à notre générateur de demandes d’accès, tu déposes une demande en quelques secondes, quel que soit l’administration.

Vers le générateur de demandes >>

Bons élèves
et moutons noirs

Certaines unités de l'administration
sont à la traîne quand il s’agit d’être transparent,
d’autres se montrent exemplaires.

Vers les statistiques >>

Les meilleures cartes
dans votre main

Voilà les bons arguments pour te
défendre lorsqu’une administration
se bloque.

Explorer la jurisprudence >>

Fortement déconseillé
par les autorités!

Soutiens-nous malgré tout en devenant membre.
Dès 50 francs, tu fais partie de notre association.

Soutiens-nous maintenant >>

L'ignorance toujours
mène à la servitude

Notre newsletter te fournit régulièrement
les informations dont tu as besoin pour faire
valoir tes droits.

S’abonner maintenant >>

La Wochenzeitung gagne le Prix Transparence 2020

Un article «d’intérêt public»: les journalistes de la WOZ Kaspar Surber et Jan Jirát.

Par Martin Stoll. Ils se sont battus pendant cinq ans pour obtenir des données qui permettraient enfin de mieux comprendre le commerce des armes en Suisse. Les journalistes Jan Jirát, Kaspar Surber et Lorenz Naegeli reçoivent ainsi le Prix Transparence 2020.

Les médias n’avaient jamais autant réalisé d’articles et d’émissions grâce aux lois sur la transparence que l’année passée, année du corona. Des procès-verbaux ont notamment démontré que les autorités avaient initialement sous-estimé le risque de pandémie ou ont permis de reconstruire la débâcle des masques. Un jury de rédactrices et rédacteurs en chef a décidé de distinguer un article de la «WOZ» sur les exportations d’armes comme meilleure enquête sur la transparence de 2020. 

Plus d’informations…


Accès aux documents de justice: un verdict clair du TF

Course spéciale pour le TF: le bateau «MS Ville de Neuchâtel» de la Navigation sur les Lacs de Neuchâtel et Morat. (Photo: Keystone/Thomas Delley)

Par Julia Rippstein. Les documents versés à des dossiers de justice ne sont pas automatiquement exclus de la loi sur la transparence. Le Tribunal fédéral a tranché en ce sens dans une affaire soutenue par Loitransparence.ch.

Le portail d’informations neuchâtelois «ArcInfo» était en désaccord avec les autorités du canton concernant la publication d’un audit sur le fonctionnement de la Société de Navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM).

Plus d’informations…


«C’est une excellente nouvelle pour la santé publique»

Elle s’est battue devant la justice pour l’intérêt public: la journaliste Marie Parvex.

MAKING-OF La journaliste Marie Parvex s’est battue durant deux ans pour accéder aux rapports sur les implants défectueux, jusqu’ici confidentiels. La justice lui a récemment donné raison. Sa persévérance ouvre ainsi une nouvelle voie.

Fin 2018, l’enquête internationale des «Implant Files» révélait que des centaines de milliers de patients étaient lésés chaque année par des dispositifs médicaux défectueux. Participant à cette enquête, Marie Parvex a demandé à obtenir les rapports signalant ces problèmes auprès de Swissmedic. Elle est allée jusqu’au Tribunal administratif fédéral (TAF).

Plus d’informations…


Les nominés du Prix Transparence 2020

Jamais autant d’enquêtes réalisées à partir d’une loi sur la transparence n’ont été recensées qu’en 2020, année du corona. Les meilleures contributions ont été retenues pour le Prix Transparence.

Les journalistes de 37 rédactions ont réalisé en tout 106 articles et émissions (2019: 66) grâce aux données et documents des autorités. Le coronavirus a été le sujet de 35 d’entre elles. Le comité et le secrétariat central de Loitransparence.ch ont sélectionné les dix meilleures. Un jury d’experts et d’expertes est en train de les examiner:

 

 

 

Mathias Gottet
Cedric Fröhlich

Berner Zeitung,
6 février 2020

Les eaux souterraines et les captages d’eau bernois sont infestés de pesticides. Des traces de chlorothalonil ont été détectées dans beaucoup plus de points de captage d’eau potable que ce qui était connu jusqu’ici. C’est ce que révèle la «Berner Zeitung» en vertu de la loi bernoise sur l’information.

Plus d’informations…


Comment ont-ils géré la crise? Les dossiers corona le diront!

La Suisse connaît une flambée des infections au coronavirus depuis l’automne 2020. Les mesures de la Confédération et des cantons ont échoué. Il est temps de comprendre comment la Suisse a pu en arriver là. 

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, task forces, organes consultatifs et groupes de travail sont à pied d’oeuvre. Ce sont eux qui, en coulisse, préparent les décisions des gouvernements. Alors que la Suisse est durement frappée par la seconde vague, les documents officiels vont là aussi jouer un rôle central dans l’analyse de la gestion de la crise. Ces informations pourront nous aider à reconstruire les mesures prises. 

Task forces, cellules de crise

Astuces pour une recherche

Pour aider les médias dans leurs recherches, Loitransparence.ch a créé une liste de tous les organismes existants au niveau fédéral. Les cantons sont aussi dotés de cellules de crise et task forces. Nous souhaitons faire profiter les journalistes de notre savoir-faire en matière de lois sur la transparence fédérale et cantonales. Nous les conseillons lorsqu’ils sont confrontés à un refus des autorités de fournir des informations et nous battons pour la publication de celles-ci. Il est essentiel de tirer les bons enseignements des événements des derniers mois pour mieux aborder le futur.