Rôle d’aiguillon

Découvre comment, grâce aux lois sur la transparence, les médias rendent publics les flops de l’administration.

Vers les exemples >>

Cauchemar
des barons locaux

Les lois cantonales sont des instruments puissants.
Nous t’expliquons leurs subtilités
clairement et simplement.

Vers les législations >>

Ouvrez le coffre fort

Sans forcer: grâce à notre générateur de demandes d’accès, tu déposes une demande en quelques secondes, quel que soit l’administration.

Vers le générateur de demandes >>

Bons élèves
et moutons noirs

Certaines unités de l'administration
sont à la traîne quand il s’agit d’être transparent,
d’autres se montrent exemplaires.

Vers les statistiques >>

Les meilleures cartes
dans votre main

Voilà les bons arguments pour te
défendre lorsqu’une administration
se bloque.

Explorer la jurisprudence >>

Fortement déconseillé
par les autorités!

Soutiens-nous malgré tout en devenant membre.
Dès 50 francs, tu fais partie de notre association.

Soutiens-nous maintenant >>

L'ignorance toujours
mène à la servitude

Notre newsletter te fournit régulièrement
les informations dont tu as besoin pour faire
valoir tes droits.

S’abonner maintenant >>

Vaudoise aréna: le rapport d’audit enfin rendu public

Chantier de la patinoire principale de la Vaudoise Aréna: le Centre sportif de Malley CMS SA qui la gère est investi d’une tâche publique et n’échappe pas à la transparence. (Photo: L. Gilliéron/Keystone)

Par Camille Krafft. Les rédactions de 24heures et du Temps ont obtenu le rapport d’audit sur les problèmes de gouvernance liés à la Vaudoise aréna. La justice vaudoise a tranché: la société qui gère le complexe remplit une tâche publique, ce que cette dernière contestait.

 

Elle prétendait ne pas être délégataire d’une tâche publique et donc ne pas être soumise à la transparence. Le Tribunal cantonal vaudois l’a désavouée. La société anonyme en mains publiques Centre sportif de Malley (CSM SA), qui gère les patinoires de la Vaudoise aréna près de Lausanne, a pris acte de la décision rendue en novembre 2021: elle est bien soumise à la Loi vaudoise sur l’information (Linfo).

Plus d’informations…


Exceptions à la transparence: pas sacro-saintes estime le TF

Le droit à la transparence sort renforcé de cet arrêt du Tribunal fédéral. (Photo: Cyril Zingaro/Keystone)

La caisse de pension genevoise ne doit pas être une boîte noire, a décidé le Tribunal fédéral dans une procédure contre la justice du canton. Un journaliste voulait consulter le procès-verbal d’une séance du comité, ce que la caisse de pension lui a refusé.

 

 

La caisse de pension de l’Etat de Genève est soumise au principe de transparence et celui-ci prime sur la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle (LPP) qui prévoit une obligation de garder le secret. C’est ce qui ressort d’un arrêt du Tribunal fédéral publié récemment.

Plus d’informations…


«La loi permet d’avoir les autorités à l’oeil»

Kilian Küttel, journaliste pour la « Zuger Zeitung », ne baisse pas les bras face aux résistances de l’administration.

MAKING-OF Le journaliste Kilian Küttel a recouru plusieurs fois à la loi sur la transparence – avec succès. Ses enquêtes menées dans le canton de Zoug montrent le potentiel de la loi à l’échelle locale, mais aussi ses limites.

Vague de départs au service social, vente immobilière opaque, gestion de la crise du corona dans le canton de Zoug: grâce à la loi cantonale sur la transparence, Kilian Küttel a réalisé plusieurs enquêtes pour la «Zuger Zeitung». Le journaliste local voit la loi comme un outil important. Il ne comprend pas que les autorités qui tentent de caviarder des informations cruciales.

Plus d’informations…


Le «oui» furtif du Conseil des Etats à l’accès gratuit

Le représentant du compromis de la commission: le conseiller aux Etats écologiste Mathias Zopfi. (Photo: Peter Klaunzer/Keystone)

Par Martin Stoll. Le Conseil des Etats a approuvé une nouvelle disposition sur les émoluments dans la loi sur la transparence. Dans des cas exceptionnels, l’administration pourra continuer à exiger des montants élevés.

 

 

A la surprise générale, la Chambre des cantons du Parlement était finalement entrée en matière en décembre sur le projet d’exemption d’émoluments dans la loi sur la transparence. Elle vient de rendre une décision sans appel: les députés veulent certes mettre en œuvre le principe de l’accès gratuit aux documents officiels, mais sans limiter le montant des émoluments à 2000 francs.

Plus d’informations…


«Republik» gagne le Prix Transparence 2021

 Des informations cruciales avant une votation», selon la journaliste Adrienne Fichter. 

Par Martin Stoll. A l’aide de documents officiels, elle a reconstruit le changement de stratégie de la Confédération au sujet de l’identité électronique et mis au jour qui en tirait les ficelles. La journaliste Adrienne Fichter reçoit pour ce faire le Prix Transparence 2021.

Les journalistes suisses ont réalisé l’an dernier des recherches importantes grâce aux lois sur la transparence. Ils ont révélé les noms des clubs de sport qui ont reçu trop de crédits covid et le fait que la Confédération avait acquis un réseau mobile déficient pour des centaines de millions de francs. Un jury spécialisé a attribué le prix du meilleur récit sur la transparence 2021 à l’article de «Republik» sur l’identité électronique (e-ID).

Plus d’informations…