Jour: loitransparence.ch

Toujours plus d’enquêtes réalisées grâce à la loi

Ces dernières années, 40 rédactions ont travaillé avec les lois sur la transparence.

Par Martin Stoll. De plus en plus d’articles et émissions sont réalisés grâce aux lois sur la transparence fédérale et cantonales. Entre 2015 et 2018, leur nombre a triplé.

Loyers modérés accordés à des personnalités, prix arbitraire des médicaments, vols spéciaux « camouflés » pour le renvoi de requérants: ces dernières années, les journalistes ont révélé au grand jour des affaires d’envergure, des incidents délicats ou embarrassants émanant de tous les niveaux administratifs suisses.

Plus d’informations…


Beau succès des cours dans les cantons

Les cours sur les lois sur la transparence ont suscité un vif intérêt, comme ici à Winterthur, Zurich et Lausanne. Les cours sur les lois sur la transparence ont suscité un vif intérêt, comme ici à Winterthur, Zurich et Lausanne.

Par Martin Stoll. Ces dernières semaines, plus de 200 journalistes de tout le pays ont suivi la formation dispensée par Loitransparence.ch. Les discussions nées en marge des cours ont montré que, dans les cantons surtout, la prise de conscience des administrations reste embryonnaire.

Lors des ces cours du soir, l’assistance était disparate : des journalistes de quotidiens locaux ou des grands titres print du pays, de stations de radio et le télévision ou de l’Agence télégraphique suisse se sont intéressés à notre introduction aux lois sur la transparence. Au total, 215 participants se sont inscrits aux cours donnés à Lausanne, Berne, Bâle, Aarau, Zurich et Zoug.

Plus d’informations…


A l’assaut des documents cantonaux

Les lois cantonales s’appliquent aussi au gouvernement et au Parlement : ici, le Grand Conseil du canton de Bâle-Ville. (Photo Roland Schmid).

Par Martin Stoll. Loitransparence.ch étend ses activités et soutient désormais mieux les médias régionaux dans leurs requêtes de consultation. Par cette offensive de transparence dans les cantons, nous entendons promouvoir un journalisme engagé.

Auprès des journalistes, notre association est aujourd’hui devenue un centre de compétence en ce qui concerne la loi nationale sur la transparence. Les journalistes sont de plus en plus nombreux utiliser la Loi fédérale sur la transparence (LTrans) comme outil de travail pour réaliser des enquêtes essentielles. Par exemple la série publiée par le «Tages-Anzeiger» et «Der Bund» sur l’affaire de corruption au Secrétariat d’Etat pour l’économie (Seco). Nous entendons désormais reproduire dans les cantons le processus lancé avec succès au niveau national.

Plus d’informations…


Loitransparence.ch se renforce

L’association Loitransparence.ch professionnalise ses structures et crée un poste de directeur permanent. Ce renforcement du projet pour une meilleure transparence des administrations publiques est rendu possible grâce à un soutien financier de Beat Weber, ancien actionnaire du journal «Landbote», à Winterthur.

Le donateur Beat Weber (à g.) permet le renforcement de notre association: Martin Stoll (au centre) devient secrétaire permanent à temps partiel et la présidence est reprise par Hansjürg Zumstein (à dr.).

Loitransparence.ch/Oeffentlichkeitsgesetz.ch s’engage depuis quatre ans pour un accès facilité aux documents officiels. L’association a lancé une large discussion à propos de l’application des lois sur la transparence parmi les professionnels des médias et les employés des administrations publiques.

Un don de l’ancien actionnaire du «Landbote» Beat Weber permet à l’association de renforcer son engagement pour la transparence et de professionnaliser son fonctionnement. Dès le 1er juin, Loitransparence.ch crée une direction permanente à Berne. Elle servira de centre de services pour les professionnels des médias actifs aussi bien au niveau national que régional, ainsi qu’aux autres personnes intéressées. La direction centrale organise des formations et mène des cas pilotes à travers toutes les instances. Elle entretient aussi des contacts avec les représentants des administrations, chargés d’appliquer le principe de transparence. L’objectif est de pousser vers une bonne mise en œuvre des lois sur la transparence.

 

Plus d’informations…