Jour: Tribunal administratif fédéral

La santé publique pas transparente

Les experts jouent un rôle central dans la campagne pour la vaccination des jeunes femmes contre les papillomavirus humains. A ce jour, leurs liens d'intérêts restent totalement occultes. (Photo: Keystone)

Par Catherine Riva. La Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) conseille les autorités suisses compétentes en matière de santé publique. Les membres de cette commission extraparlementaire sont tenus d’annoncer leurs éventuels conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique.

Depuis février 2008, je me suis efforcée d’obtenir des informations sur ces déclarations. J’enquêtais en effet sur la vaccination contre les papillomavirus humains, trompeusement qualifiée de vaccination contre le cancer du col de l’utérus. Mon attention avait été attirée à l’époque par l’intense campagne de sensibilisation menée par les producteurs de ces vaccins, afin d’accroître la demande pour leur produits. Mes recherches devaient bientôt me montrer que les experts siégeant dans les organismes spécialisés jouaient un rôle important dans le concept marketing de ces entreprises. Plus d’informations…