Coca-Cola finance le «non» à l’assurance des soins dentaire

Florent Quiquerez, Le Matin Dimanche, 18.09.2022

Neuchâtel est le premier canton à voter sur une assurance dentaire obligatoire. Le projet doit être financé par un prélèvement de 1% du salaire par les employeurs et les employés. Les dons de campagne à partir de 5000 francs étant soumis à la loi cantonale sur la transparence, «Le Matin Dimanche» a demandé les noms des grands donateurs du camp du non. Parmi eux se trouvent l'Association Suisse d'Assurances (ASA) et l'Association suisse des sources d'eaux minérales et des producteurs de boissons non alcoolisées, qui représente les intérêts de Coca Cola, Red Bull, Pepsi et Rivella en Suisse. Les critiques et les détracteurs accusent l'industrie des boissons gazeuses d'avoir un lien entre son ingérence et les mesures de prévention prévues dans le domaine des traitements dentaires. L'association affirme soutenir différents plans et s'opposer à un projet de taxe sur les boissons sucrées. L'ASA rejette le modèle d'assurance proposé, jugeant le modèle actuel suffisant.

Télécharger un article


Autres histoires