Les labels «bio» ne garantissent pas des pratiques réglos

Christian Brönnimann, Roland Gamp, Le Matin Dimanche, 31.07.2022

Quiconque souhaite produire ou commercialiser des produits bio en Suisse est contrôlé au moins une fois par an. Au cours des six dernières années, les contrôleurs officiels ont constaté chaque année en moyenne plus de 2600 infractions et irrégularités à l'ordonnance nationale sur l'agriculture biologique chez les agriculteurs, les producteurs de denrées alimentaires, les importateurs et les commerçants. C'est ce que montrent les chiffres et les rapports que la «Sonntagszeitung» a pu consulter grâce à la loi sur la transparence. Même si la majorité des contestations sont des bagatelles, les inspecteurs constatent aussi des irrégularités plus graves. Au total, 50 rapports de contrôle des deux dernières années décrivent les graves irrégularités: des veaux «bio» attachés tout l'hiver et souffrant d'un manque important d'exercice, un manque de soins et de possibilités d'alimentation, l'utilisation de pesticides interdits et l'utilisation d'aliments non bio en sont des exemples. 

Lien vers un contenu journalistique


Autres histoires