Digitale Justiz: So sollen Kritiker umgestimmt werden

Vanessa Mistric, K-Tipp, 20.04.2022

Le projet de plateforme électronique pour les dossiers judiciaires «Justitia 4.0», lancé et financé par les tribunaux fédéraux et les autorités judiciaires cantonales, a de nombreux détracteurs. Le but est de créer une loi obligeant les avocats, les tribunaux et les autorités à envoyer tous les dossiers des procédures judiciaires via une plateforme électronique nationale, dont des données privées sensibles. Les personnes qui refusent ce système doivent suivre des cours pour qu'elles changent d'avis. Un document stratégique interne obtenu par «K-Tipp» grâce à la loi sur la transparence révèle que les directeurs cantonaux de la justice ont mandaté une deuxième agence pour la mise en place de mesures afin de contrer des «résistances importantes». Pour ce faire, un budget de plus de 3,7 millions de francs provenant de l'argent des contribuables a été prévu.

Télécharger un article


Autres histoires