Der leichtfertige Umgang der Sozialpartner mit dem Geld der Arbeitnehmer

Stefan Häberli, NZZ, 29.06.2021

Les conventions collectives de travail (CCT) font entrer des millions dans les caisses des syndicats et des associations. Les commissions paritaires (CP), composées de représentants des associations d'employeurs et d'employés, sont chargées de l'application des CCT. Selon les comptes annuels, que la «NZZ» a pu consulter grâce à la loi sur la transparence, syndicats et associations ont encaissé environ 233 millions de francs en 2019, dont la majorité provient des cotisations obligatoires. L'analyse de 35 comptes annuels par le journal montre que de nombreuses associations croulent sous l'or. Et les contributions des partenaires sociaux aux frais d'exécution ne sont pratiquement jamais revues à la baisse. 

Télécharger un article


Autres histoires