Pourquoi le système radio des services d’urgence péclote

Christian Brönnimann, 24 heures, 03.05.2021

Les radios de police (TPH900) sont sujettes à des pannes à répétition, un problème connu depuis 2018 au moins. Ce n’est toutefois pas le plus gros souci du système de communication des services d’urgence suisses, dénommé Polycom. Si le réseau existant remplit actuellement sa fonction, l’évolution vers une technologie plus moderne entraîne des couacs énormes. La mise à niveau a déjà trois ans de retard, un délai qui pourrait encore s’allonger, avec d’importantes conséquences financières. C’est ce que révèlent des documents officiels que «24 heures» a pu consulter grâce à la loi sur la transparence. Ces problèmes viennent en grande partie des deux fournisseurs, Airbus et Atos.

Télécharger un article


Autres histoires