Schrottmasken sollten nach Afrika verscherbelt werden

Ruedi Studer, Blick, 31.01.2021

L'armée suisse voulait vendre à destination de l'Afrique des masques FFP2 de qualité inférieure ne répondant pas aux normes suisses. C'est ce que montrent douze rapports de situation d'avril à juin 2020, que «Blick» a obtenus grâce à la loi sur la transparence. Interrogée par le journal, l'armée n'a pas voulu dire si la vente avait bien eu lieu ou non.

Télécharger un article


Autres histoires