Nach Parmelins langem Zögern: Heute kommt\'s bei den Geschäftsmieten zum Showdown

Petar Marjanović, Watson, 30.11.2020

Les salons de coiffure, restaurants et bars n'ont-ils pas besoin de payer une partie de leur loyer commercial, s'ils doivent fermer suite aux mesures prises pour lutter contre le Covid? Six mois après le début de la crise, il n'y a toujours pas de solution à cette question. Cela serait en partie dû au ministre de l'économie Guy Parmelin, qui a mis un frein à son propre Office fédéral du logement. Grâce à la loi sur la transparence, le «Blick» a obtenu des documents faisant état des discussions internes des loyers commerciaux, dont «Watson» a aussi eu connaissance.

Lien vers un contenu journalistique


Autres histoires