Certains conseillers d\'Etat romands acceptent de dévoiler leur agenda

Cécile Tran-Tien, Dimitri Zufferey, RTS Le 19h30, 14.10.2018

Deux journalistes de la RTS ont demandé au Département de la défense des documents prouvant l’intérêt de l’armée pour des satellites espions de Swiss Space Systems (S3). L’entreprise aéronautique basée à Payerne ambitionnait d’envoyer des mini-satellites dans l’espace. L’armée n’a finalement pas signé de contrat avec la société fondée par l’énigmatique Pascal Jaussi. Une chance, car S3 a fait faillite peu de temps après.

Télécharger un document publié


Autres histoires