Ordonnance générale sur les émoluments

du 8 septembre 2004 (état au 4 juillet 2006): Renonciation aux émoluments

Art. 3 al. 2 let. a: « Il est possible de renoncer à percevoir des émoluments lorsque la décision ou la prestation sert un intérêt public prépondérant ».