Die ignorierte Warnung

Fabian Fellmann, Tages-Anzeiger, 28.06.2021

Il existe depuis longtemps des éléments indiquant que les responsables de l'Office fédéral de la santé publique ont sous-estimé au début le danger d'une pandémie de coronavirus. De nouveaux procès-verbaux obtenus par le «Tages-Anzeiger» en vertu de la loi sur la transparence montrent comment des avertissements internes ont été ignorés. Trois jours après les tentatives de la Confédération de calmer les esprits en conférence de presse, le médecin en chef de l'armée Andreas Stettbacher a déclaré dans un bulletin de situation du 3 février 2020 que le risque d'importer des cas de coronavirus en Suisse était élevé. Jusqu'à la fin du mois de mai 2020, le médecin a averti le gouvernement des dangers imminents dans des bulletins de situation.

Télécharger un article


Autres histoires