Frau Rickli, hören Sie auf, das Partyvolk verantwortlich zu machen

Helene Obrist, Watson, 29.06.2020

Une analyse interne à l’Office fédéral de la santé publique, obtenue par l'activiste du Net Hernâni Marques, montre que les autorités et le gouvernement étaient conscients du «haut risque» de la réouverture des clubs. «Pas possible d'appliquer les règles de distanciation, pas possible de faire porter le masque», stipule le document. Le site d'informations «Watson» en a fait écho, questionnant la responsabilité du Conseil fédéral.

Lien vers un contenu journalistique Télécharger un document publié


Autres histoires